Les choux, rois d’une alimentation saine ?

Edwige Vincent, Personal Trainer & Coach en Nutrition nous en dit plus…

Edwige Vincent a dispensé pendant 10 ans des cours de sport dans un centre de fitness a Bordeaux et guidé les membres du club sur les fluctuations de leur forme et formes;). Après un passage dans le commercial dans les métiers du management/coaching dans le domaine notamment d’activités sportives en fitness, body balance, crossfit RPM et course à pied, elle retourne aux sources en 2018 par une remise à niveau par l’obtention de nouveaux diplômes en ‘Personal Trainer’ et ‘Nutrition Coach’.

Brocoli, chou, choux de Bruxelles, chou frisé, bok choy… qu’ont-ils en commun ?

Ce sont des légumes crucifères.

Ils se caractérisent par des fleurs ou des bouquets de fleurs disposés en forme de croix.

Selon le légume crucifère, les feuilles, les boutons floraux, les racines ou les graines peuvent être consommés.

Pourquoi sont-ils recommandés ?

L’importance du rôle de l’alimentation est désormais largement reconnue par la Médecine. De nombreux scientifiques poursuivent ainsi leurs études sur les effets des aliments sur l’organisme.

Sans trop rentrer dans les détails, pour les néophytes que nous sommes en science cellulaire, voici un cours résumé :

Une récente étude publiée en 2018 dans le « Journal of the American Heart Association (JAMA) » révèle l’effet de la consommation des légumes crucifères sur la santé vasculaire.

Elle étudie plus particulièrement l’impact potentiel des différents types de légumes sur les mesures de l’athérosclérose (une maladie qui touche toutes les artères du corps humain et qui se caractérise par l’accumulation de dépôts de graisse dans la paroi des artères) soit la cause sous-jacente des maladies cardiovasculaires.

Les bienfaits des choux :

  • Les brocolis, choux, choux de Bruxelles et autres protègent nos artères !
  • Ces légumes crucifères contribuent à la sécrétion de nos hormones, sans lesquelles notre organisme connaitrait un grand chaos.
  • Ils contiennent aussi des composés qui, une fois digérés, sont convertis en «Diindolylméthane » (DIM) et préviennent les cancers. Ceux -ci aideraient à bloquer notamment la croissance des cellules du cancer du sein, de l’utérus, du colon, de la prostate et de l’ovaire.
  • Ces légumes nous offrent leur propre antioxydant, le « Sulforaphane » dont notre organisme profite. Cette teneur en souffre stimule la production de notre propre antioxydant, le « Glutathion » nous permettant ainsi d’être moins sensibles aux effets des radicaux libres pro-vieillissements. Le « Glutathion» est reconnu comme l’antioxydant majeur de notre organisme et aussi pour réduire considérablement les inflammations.

Les apports de ces légumes soutiennent et ne remplacent pas les mécanismes de désintoxication naturelle de notre corps. Ils aident cependant à activer plusieurs enzymes impliqués dans les phases de désintoxication.

Considérons ces différentes phases comme des programmes informatiques nécessitant des codes. Les codes en question se présentant sous forme de vitamines, de minéraux, d’acides aminés et autres nutriments.

En consommant régulièrement des légumes crucifères, notre organisme reçoit donc le bon codage et le métabolisme peut se faire correctement.

Le bémol :

Les aliments crucifères (cresson, chou, brocoli, navet, rutabaga, radis, feuilles de moutarde, raifort) font partie des aliments « goitrigènes », c’est-à-dire antithyroïdiens, ainsi que les noix de pin, le millet le manioc et l’arachide. Ils peuvent entraver l’utilisation de l’iode indispensable au bon fonctionnement de la glande thyroïde. En revanche, les crucifères étant tout de même bons pour la santé, il n’est pas recommandé de les retirer de son alimentation, seulement de les faire légèrement cuire afin de réduire l’activité des molécules goitrigènes.

En bref :

Vous l’aurez compris, oui les choux font parties d’une alimentation saine ! Ils ont des effets anticancéreux, protègent notre cœur, notre cerveau, régularisent notre glycémie, nous aident à lutter contre les dommages causés par le soleil et régulent notre transit intestinal.

Aussi, n’hésitons pas !

Ma devise pour retrouver et conserver notre vitalité et garder la ligne durablement sans danger :
• manger moins et mieux
• éviter toute carence en mangeant de tout
• bouger plus et mieux dans de bonnes conditions
• sortez de votre zone de confort pour stimuler votre métabolisme et vos hormones !

Edwige Vincent
Personal Trainer & Nutrition Coach

Pereybère-Ile Maurice
Téléphone : +230 5982 3808