Découvrez les bienfaits de la sève de bouleau !

Cela fait plus de 20 ans que j’ai découvert la sève de bouleau à travers mon amie Laure (une vrai précurseurse ! 😉  et sa maman qui nous en ramenait et nous en vantait les mérites (je nous revois boire ce drôle de liquide dans des bouteilles récoltées pendant la saison chez les fermiers du coin).

Quelques années plus tard, la voilà de retour (la sève de bouleau 😉 sur ma route ! En effet, je n’arrête pas d’en entendre parler ! Je viens aussi de m’en faire prescrire par ma naturopathe.  Mais j’imagine que cela va de pair avec mon intérêt grandissant pour les produits naturels et mes recherches pour le blog ;).

Alors voilà pour vous le résultat de mes recherches !

Un peu d’histoire

Le bouleau est un arbre qui pousse principalement dans l’hémisphère nord et les régions artiques (Amérique du Nord, Finlande, …). Sa sève est reconnue pour ses vertus et utilisée depuis des âges dans ces contrées nordiques. En Europe, elle fait son apparition au Moyen – Age. Elle est alors LA boisson ‘anti-calculs rénaux’ des apothicaires.

Différences entre la sève, l’eau et le jus ?

La sève (brute ou montante) de bouleau se récolte au printemps, à la montée de sève, juste avant l’apparition des nouvelles feuilles. Elle est directement prélevée de l’arbre par une entaille.

On appelle aussi cette sève de bouleau ‘Eau de Bouleau’ (c’est donc la même chose !!) car elle ressemble à de l’eau. C’est en effet un liquide translucide. Celui -ci est légèrement sucré (et n’a pas vraiment de goût).

On distingue aussi la sève (récoltée donc directement du tronc qui peut être consommée directement car 100 % naturelle et comestible) du jus de bouleau qui est lui obtenu par décoction de feuilles séchées dans de l’eau bouillie.

Ils auraient les mêmes vertus. La sève de bouleau serait cependant plus riche en oligoéléments et en minéraux (et plus chère ;). Aussi, la sève ne se conserve pas longtemps contrairement au jus.

Les vertus de la sève de bouleau ?

Bien que peu de preuves scientifiques existent (comme pour la plupart des remèdes naturels) voilà les propriétés qu’on porte à la sève de bouleau (et à l’eau dans une moindre mesure). Personnellement, je crois à fond aux bienfaits des plantes et de la nature.

Détoxifiante

Elle stimule le foie, les intestins, les reins et les poumons. Elle aide donc ces organes, qui ont comme fonction notamment d’évacuer les déchets, à nettoyer le corps et à évacuer ses toxines. Idéale aussi du coup pour la peau (détoxification cutanée). Aussi bon, par ricochet, pour la rétention d’eau et la cellulite (en parallèle d’une alimentation saine;).
Réputée pour ses effets diurétiques , elle permet également de purifier notre organisme , éliminer certains parasites intestinaux et combattre les infections urinaires.

Reminéralisante

La sève est riche en oligo-éléments et en minéraux. Celle -ci contient en effet du chrome, du zinc, du magnésium, du potassium, du fer, du cuivre, du silicium, entre autres. Elle permet donc de reminéraliser le corps. Idéal notamment pour les sportifs- élimine aussi l’acide lactique – et les personnes âgées) ou pour un coup de fouet de son organisme lors des changements de saison.

Anti-âge

Elle est un véritable cocktail anti-âge avec du manganèse et du cuivre (puissant antioxydants), du cuivre mais aussi du sélénium et des flavoïdes reconnus pour protéger nos neurones.  Elle contient en plus du calcium qui renforce nos os (et du phosphore qui le fixe) plus du silicium (atouts précieux en cas de fragilisation du cartilage ou de fracture). 

Utilisation

On opte bien sûr pour une version bio. En cure de 3 semaines, à prendre idéalement à jeun. Renouveler 2 fois par an. A conserver au froid et au sec.

Contre-indications

Elle n’a aucune toxicité, aucun risque donc ni de contre-indication.

Conclusion

Je m’y mets de suite et vous ;)?. N’hésitez pas à compléter cet artice de vos connaissances et expériences du produit !