Comment arrêter d’empoisonner nos enfants au sucre ! Quelques pistes…

Cela fait plus de 30 ans que j’entends mon père me dire que le sucre est le poison du siècle… Le temps et de nombreuses études scientifiques lui ont donné raison ! Il est désormais avéré que le sucre est nocif pour notre santé (bien plus que le gras en fait qui était auparavant pointé du doigt comme l’ennemi numéro 1).

L’excès de sucre peut, en effet, engendrer différentes pathologies. Cela va de la simple carie au diabète jusqu’au surpoids ou à des troubles cardio-vasculaires. Les études indiquent aussi qu’il favorise grandement le cancer.

Le souci est qu’il est présent et se cache partout !

Dans les sodas, le ketchup, les plats préparés et j’en passe…

Les plus grandes victimes ? Nos enfants, gavés au sucre et exposés à de multiples tentations.

Comment les faire se passer de biscuits et de sucreries ? Tout est fait pour qu’ils soient en permanence sollicités. Sans parler de tous les sucres que nous ingérons sans le savoir.

Quel défi pour nous parents et consommateurs aussi (car il fait partie de notre vie, notre alimentation, voire de notre éducation).

Nous pouvons, en tant qu’adulte conscient et averti, faire le choix de réduire notre consommation en sucre autant que possible. Après tout comme le dit si justement ma maman le tout est de varier ses poisons. Mais comment relever ce défi pour nos enfants ?

Il me semble personnellement impossible dans la société actuelle de priver quasiment totalement mon enfant de sucre.

Alors comment limiter les dégâts et leur apport quotidien ?

Pour rappel, l’apport journalier recommandé par l’OMS est d’environ 25 gr maximum soit 6 cuillères à café.

S’annonce un vrai parcours du combattant, voire un ‘chemin de croix’;).

J’aurais d’ailleurs besoin de votre aide dans cette quête qui, j’en suis convaincue, en intéressera plus d’un(e). En attendant, voilà déjà quelques pistes que j’ai pu trouver ou expérimenter (et qui ont rencontré un certain succès). J’attends avec impatience vos idées. Après, chaque enfant est différent, chacun(e) va devoir trouver les solutions adaptées aux particularités de sa famille…

L’apprentissage :

Je pense qu’il est essentiel tout d’abord d’apprendre à nos enfants à identifier ce qui est sain ou pas. Cela ne leur ‘parlera’ peut être pas tout de suite mais cela viendra ! Ne répète-t-on pas, avec le temps, ce que nos parents nous disait/faisait ;)! Ca n’est pas peine perdue, j’en suis intimement convaincue…

Quelques idées :

  • Commencez à habituer leur palais à de nouvelles saveurs plus saines et moins sucrées (les faire goûter, leur indiquer quand c’est sain ou pas, très sucré,…)
  • Leur parler régulièrement de  l’importance de la santé ! C’est l’ une de nos plus grandes richesses (que fait –on si on n’a pas la santé ?). Leur dire que notre corps n’est pas une poubelle mais bien l’endroit où l’on vit toute sa vie ! (choyer notre capital)
  • Leur indiquer quand il s’agit de sucre raffiné, naturel ou de faux sucre (le mien commence à me le dire spontanément cela me réjouit)
  • Lire les étiquettes avec eux (à savoir que l’ingrédient en pôle position est celui que l’on trouve en plus grande quantité. Vérifiez donc que le sucre ne figure pas en tête de liste). Se méfier des sucres cachés et du suffixe ‘ose’ utilisé pour nommer les glucides (saccharose, glucose, fructose, dextrose,…)
  • Les faire cuisiner et participer à l’élaboration de recettes ‘Healthy’

Les alternatives :

A défaut de supprimer le sucre, quels sont les substituts que l’on peut mettre en place ?

Les fruits ?

On sait que le sucre se cache dans les jus de fruits. Bannir autant que possible les jus de fruits en brique qui n’apportent aucune vitamine et que du sucre. Ce sucre rapide crée un pic d’insuline qui provoque leur stockage et celui des graisses, sans compter la surexcitation puis la baisse de régime qui s’en suivent.

Astuce : si vous faites un jus de fruits frais, essayez de rajouter au moins 2 légumes verts dedans pour faire baisser la teneur en sucre et pensez aussi à rajouter une herbe aromatique (menthe, coriandre ou autre). Elles sont  pleines de vertus (le tout bio idéalement).

Privilégiez plutôt les fruits entiers: une salade de fruits; un pamplemousse rose découpé en deux puis en quartiers; une salade de fraises à la menthe; ou tout autre fruit qu’il aime manger entier (kiwi, pommes, ananas etc)…

Ne pas leur en faire boire/ manger trop car cela reste du sucre ! Le meilleur moment pour en consommer entre autres, pour une question de digestion, je vous passe les détails)? C’est 1 heure avant ou 4 heures après les repas.

Privilégiez des encas & petit-déjeuners salés

  • Du pain complet / de seigle ou autres composé de farines NON raffinées  (car indices glycémiques plus bas que la farine blanche). Le proposer avec par exemple un peu de fromage de chèvre  (voir l’article du blog ‘’ pourquoi j’ai remplacé le lait de vache par le lait de chèvre’) et / ou du jambon blanc (idéalement bio et sans nitrite si vous trouvez!)
  • Leur faire des œufs sous n’importe quelle forme (omelette, à la coque, …). On sait désormais qu’ils ont excellents pour la santé
  • Mettre avec son snack de l’école (cela reste de mon côté 1 paquet de biscuits pour l’instant) des fruits secs (mélange de noix, raisins ect) ou un fruit
  • Proposer des crêpes ‘healthy’ (faites sans sucre, à base de farine complète, lait d’avoine par exemple). On peut y mettre du fromage de chèvre râpé et du jambon cuit ou du miel ou sirop d’érable s’il veut vraiment du sucre. Bien qu’ils restent du sucre,  le miel et le sirop d’érable ont un indice glycémique moins élevé et bénéficient aussi de nombreuses vertus

D’autres pistes d’amélioration :

  • Substituez le sucre blanc par du sucre brun NON raffiné
  • Dans les recettes, diminuez la quantité de sucre indiquée (toujours trop élevée). Voir si vous pouvez le remplacer par du stevia (édulcorant naturel qui peut se cuire – bannissez les édulcorants de synthèse comme l’aspartame reconnus nocifs pour la santé). Sinon remplacer le sucre blanc par du sucre roux, du miel ou sirop d’érable
  • Limitez la consommation en pâte à tartiner. Le Nutella était légion à la maison,  nous avons nous décidé de limiter sa consommation le dimanche uniquement. Ou encore mieux, faites votre propre pâte à tartiner. Les recettes fleurissent en ligne, le souci étant qu’elle ne se conserve qu’1 semaine. Je me vois mal personnellement faire ça toutes les semaines, pas vraiment le temps
  • Préférez la farine complète plutôt que la blanche à l’index glycémique plus bas (pour tout, le pain, le riz, les pâtes, wraps…)
  • Privilégiez le chocolat noir à haute teneur en cacao plutôt qu’au lait ect car ils sont bien plus riches en sucre (bannir le chocolat blanc aussi qui contient le double de sucre)
  • Supprimez/limitez fortement les sodas ! Optez pour de l’eau (pétillante) et rajoutez y des fruits,  du citron de la menthe ou tout ce qui peut les amuser (à la maison on autorise un peu de soda les weekends – j’opte pour la version ‘light’ même si ça n’est pas très sain non plus :(. Le faire participer à l’élaboration de ce ‘mocktail’
  • Eliminez autant que possible les plats préparés et cuisinez un maximum à la maison pour avoir la maîtrise des ingrédients (pas de sucres cachés ni additifs)

Bon, vous l’aurez compris, notre enfant mange encore (beaucoup) de sucre ! J’ai cependant comme ambition de vraiment diminuer la quantité dans le temps et de continuer mes recherches. N’hésitez pas à partager vos astuces, recettes et idées !