Le Japon en famille

Voyage en famille au Japon à Tokyo & Kyoto avec un enfant de 8 ans.

Tokyo & Kyoto – 10 jours – 2018

Nous en rêvions depuis longtemps et voilà c’est fait, nous n’avons pas été déçus! Ce fût une véritable immersion culturelle à tous les niveaux…

Une chose est sûre en tout cas, c’est que le Japon est l’exemple type du voyage qui ne s’improvise pas. D’autant plus qu’au pays du soleil levant le Japonais est roi et qu’ils ne parlent que très peu l’anglais. J’ai mis plusieurs mois rien qu’à retenir les noms des quartiers et à quoi ils correspondent (pourtant pas trop nulle en langues;).

Je suis donc très heureuse de partager avec vous non seulement le fruit de mes recherches mais aussi de notre vécu. En espérant vous faciliter la tâche et que vous profitiez un maximum de votre voyage. Une destination unique qui a su préserver son authenticité !

TOKYO

Aéroport/ Arrivée & Départ :

Attention, il y a 2 aéroports !

  • L’aéroport de Haneda est le plus ancien mais le plus proche du centre ! Moins cher et moins long donc pour accéder au centre de Tokyo. Si vous avez une option de vol sympa ou moins cher vers cet aéroport donc, n’hésitez pas

Depuis celui-ci, il faut prendre le Tokyo Monorail jusqu’à la station de Hamamatsucho et puis changer pour prendre la Yamanote line (qui va vers la station de votre hôtel – voir la section logement).

  • L’aéroport de Narita est le plus récent mais le plus loin

La meilleure option une fois arrivés pour rejoindre le centre de Tokyo en rapport temps/ prix (je vous passe les détails du pourquoi et comment) est de prendre le Keisei Skyliner (environ 20 euros p.p. et 55 min de trajet).

‘Tip’ : cherchez les ascenseurs, il y en a quasiment toujours  (beaucoup de monde dans les escalators et avec les valises c’est la galère).

‘To do’ à l’aéroport :

Louez en ligne un pocket wifi et récupérez le avec le Japan Rail Pass et la carte Suica (voir rubrique ‘Transports’ plus bas). C’est un boîtier qui vous donnera accès au wifi tout le temps (bien pratique pour chercher son chemin).

Tip: à noter aussi que beaucoup d’hôtels au Japon fournissent un iPhone gratuitement en chambre le temps du séjour. Vous aurez donc accès à du wifi gratuit et à Google Map. Vérifier donc avant (pas noté sur les sites web) si votre hôtel en fournit ou pas pour ne pas le prendre pour rien !

Logement

Prenez un logement à Tokyo qui est à proximité de la Yamanote Line, indispensable pour se déplacer (voir rubrique transport).

Il faut savoir que les hôtels sont chers et que les chambres sont juste minuscules! Regardez bien la superficie des chambres avant de réserver surtout avec des enfants. Nous ça a été le critère numéro 1 dans notre choix d’hôtel. Nous voyagons en effet toujours avec beaucoup de valises (nous n’arrivons pas à voyager léger;). Cette information sur la taille des chambres, au cas ou vous ne la trouvez pas, est disponible sur le site de Booking.com.

‘Tip’: pour le petit- déjeuner, à moins que vous soyez dans un hôtel d’une chaîne internationale, je vous conseille de ne pas prendre la formule petit- déjeuner inclus. Prenez le plutôt à l’extérieur car bien que nous ne soyons pas ‘frileux’ en terme de découvertes culinaires,  le tofu, les algues ou imitations de croissant de grand matin, ce n’est pas trop notre truc;)

Transports :

Il faut savoir qu’au Japon,  les taxis sont impayables!Il vous faudra donc, à priori, prendre des trains (stations JR) ou des métros.

‘Tip’ :Commander le Japan Rail Pass en ligne (pass pour les étrangers qui permet d’utiliser tous les trains de façon illimitée). Il vaut la peine dès que vous comptez, lors de votre voyage, utiliser le Shinkansen pour Kyoto notamment. Il est cher mais moins cher que le train Shinkansen seul donc cela vaut la peine.

Vous ne pourrez par contre le prendre que pour 7 ou 14 jours. Nous avons pris nous celui pour 7 jours et avons complété par la carte Suica (voir plus bas).

Site : https://www.jrpass.com/

Comment obtenir votre JR Pass ?

Nous avons commandé notre JR pass de l’île Maurice et avons bien tout bien reçu dans les temps (ce qui est rare ici) avec un super suivi et tracking donc rien à craindre!

Vous devrez récupérer vos JR Pass (via le voucher reçu par la poste) à l’aéroport. Rendez-vous au comptoir de la Japan Rail Pass. Demandez
aussi à acheter une carte Suica là bas (prendre du cash au distributeur dès que vous en voyez un car ils n’ acceptent pas les cartes).

Tout savoir sur la carte Suica :

La carte Suica est une carte à puce ou porte-monnaie électronique qui est indispensable pour voyager au Japon et faciliter vos transports en communs.

Elle vous permet de prendre le métro juste en passant la carte aux bornes. Vous ne devrez pas vous embêter à calculer les tarifs. Ceux-ci sont facturés à la distance, ce qui implique que vous auriez dû rechercher sans cesse le prix de votre trajet avant d’acheter votre ticket, une galère.

Comment fonctionne-t-elle ?

Il vous suffira simplement de la passer aux bornes à l’entrée et à la sortie des transports en commun. Le montant du trajet sera automatiquement déduit, vous laissant un solde sur votre carte. Vous devrez la recharger ensuite quand vous n’avez plus de crédit dessus (bornes disponibles partout dans les stations).

Pour les enfants, il y a une carte Suica spécifique. Elle est moins chère et fait un bruit d’oiseau quand ils la passent aux bornes (que les contrôleurs puissent savoir que c’est bien un enfant qui utilise cette carte). Aussi, il faut une carte par personne (vous ne pouvez pas la passer et la repasser pour quelqu’ un d’autre juste après, cela ne fonctionnera pas;).

Vous allez pouvoir remettre des sous dessus à volonté et l’utiliser pour payer vos trajets en métro, train (quand votre JRP n’est pas actif) ou même bus.

Vous pourrez aussi  l’utiliser pour payer dans beaucoup de magasins,  restaurants ou distributeurs de boissons (particularité de ce pays, il y en a à chaque coin de rue).  Il vous suffit simplement de repérer le logo Suica pour savoir si vous pouvez utiliser la carte dans le commerce.

‘Tip’: il va vous falloir maintenant identifier quelles sont les stations de métro ou stations de train dans la ville. Ce ne sont pas les mêmes que le métro. Vous ne pourrez l’utiliser que dans les stations mentionnées JR! Il vous faudra alors le présenter en personne au contrôleur qui est en général posté à côté des bornes électroniques.

Le train Shinkansen :

Le JRPASS comprend tous les voyages à bord des trains y compris le train le plus rapide du monde, le Shinkansen. Je vous conseille de réserver vos places avant dans un des bureaux JR de la ‘Tokyo Station’.

Pas besoin de prendre des places ‘VIP’, les places normales sont très confortables déjà.

Nourriture :

A part le petit-déjeuner, pas de souci à vous faire au niveau de la nourriture. Les Japonais sont des puristes, pas de chichi mais des produits frais et de haute qualité.

Il va cependant vous falloir beaucoup d’audace et faire tomber souvent vos préjugés. En effet, ils ont l’art de mettre devant les restaurants des maquettes en plastique de plats (au moins pas de surprise en matière de présentation 😉 ou des photos (en général pas très réussies). Bref pas très appétissant (en tout cas pas habitués dans notre culture).

Une fois les a priori dépassés (vous n’aurez pas le choix de toute façon car très peu d’enseignes internationales) vous ne serez pas déçus, on y a très bien mangé partout, même italien.

Et les sushi ?

Pour les sushi,  ne vous attendez pas à manger des sushi très ’fancy’ (avec avocat, mayonnaise ou sésame par exemple) mais du poisson et du riz et basta! Mais comme ils sont d’une extrême fraîcheur et qu’ils utilisent de très bons produits, c’est toujours  très bon.

Itinéraire :

Maintenant que nous avons abordé la partie la plus compliquée et technique, voilà quelques idées et idées de planning (sachant qu’on a combiné notre voyage avec une escale à Singapour et donc pas eu le temps de faire beaucoup).

Idées d’itinéraires :

1 jour à consacrer au marché de Tsukiji, à la Tokyo Station, au Imperial Palace & à Ginza

  • Marché de Tsukiji
    ‘Tip’: attention ne pas aller avant 10h du matin car pas d’accès pour les visiteurs, manger y coûte cher même dans un ‘bouis bouis’
  • Tokyo Station, jolie gare en terme d’architecture
  • Impérial Palace, on ne peut pas rentrer à l’intérieur mais jolie balade autour du palais
  • Shopping et soirée à Ginza

1 jour pour visiter Odaïba

Odaiba, l’île artificielle, véritable terrain de jeu grandeur nature. Y admirer la vue sur le Rainbown Bridge et la statue de la liberté de Tokyo.

‘Tip’: pour accéder à Odaïba, prenez la JR Yamanote Line – Shinbashi Station.  Changez pour  le monorail Yurikamome (sans chauffeur-) s’asseoir à l’avant dans sens  de la marche pour avoir une jolie vue, s’arrêter à Odaïba (station Odaibakaihinkoen).

Idées sur place: allez voir le grand Gundam robot, shopping au Deck/Aqua cit; passez quelques heures à Joypolis, un genre de mini parc d’attractions intérieur (surtout  si votre enfant est fan comme le nôtre de jeux vidéos); pause détente au Ooedo Onsen Monogatari (pas testé mais top j’imagine en couple -genre de bains thermaux à la japonaise);  dîner à Ibiki.

1 dimanche pour Harajuku, le Parc Yoyogi, le Temple Meji Sine & Shibuya

Harajuku et le temple Meji Sine

Prendre la JR Yamanote Line et descendez à la station Harajuku. Là, empruntez la sortie Omotesando et marchez tout droit jusqu’au pont, puis tournez à droite et empruntez le grand portail blanc face à vous. Vous allez entrer dans l’antre du célèbre Meiji Jingu, un lieu à voir absolument à Tokyo. Profitez-en pour en faire le tour, prendre des photos, et avec un peu de chance, il y aura peut-être des mariages sur place.

Le parc Yoyogi

Ensuite, sortez de ce sanctuaire et rendez-vous au parc Yoyogi pour un moment de détente dans l’un des parcs préférés des Japonais à Tokyo. Selon la journée et la saison, vous y trouverez des animations et vous pourrez en profiter au maximum. Ensuite, retournez à la station de Harajuku, et prenez la sortie Takeshita Dori, là, vous tomberez nez-à-nez avec une ruelle, du même nom, qui vous fera plonger dans l’univers des lolitas et autres Gosloli. Faites un tour sur place, dans les boutiques et prenez en plein les yeux.

Shibuya

Après cette escapade, retournez à la station Harajuku, prenez la JR Yamanote Line et descendez à Shibuya, où vous prendrez la sortie Hachiko. Là, vous allez tomber sur le célèbre croisement aux milliers de personnes.Tout autour, des ruelles dynamiques où vous pourrez flâner dans les centres commerciaux, qui vous permettront de faire une séance shopping, vous restaurer et profiter du lieu pour vous immerger dans la culture locale.

1 jour à Tokyo Disney Sea

Si vous n’avez qu’un seul jour pour Disney c’est ce parc là qu’il faut faire. Il a été proclamé le plus beau parc Disney du monde et je confirme, époustouflant. Bon après c’est Disney, il vous faudra jongler entre les fast pass car beaucoup de monde (éviter les weekend aussi) qui partent à une vitesse VVprime. Les fast pass pour ‘Toy Story’ et ‘Voyage au Centre de la Terre’ étaient ‘sold out’ déjà le matin, les prendre donc en priorité

‘Tips’: prenez du cash avec vous car le distributeur à l’entrée ne fonctionne pas avec les cartes internationales. Prenez une gourde pour l’eau car fontaine pour la remplir au cours de la journée. Achetez vos billets en ligne ou à un Disney Store (nous on l’a acheté au Disney Store d’ Odaiba). Terrasse sympa et calme pour déjeuner ou dîner celles de Cape Cod (si vous n’aimez pas les endroits sans charme et blindés de monde)- sinon achettez simplement un hotdog ou autre snack pour le déjeuner. Il y a plein de bancs et de somptueux décors pour s’ installer et manger tranquille sans que cela vous coûte trop cher . Prévoir un imperméable pour les attractions qui mouillent.

Comment y accéder :

1 heure de trajet de la Tokyo Station. Changer pour la Keiyou line (16 minutes jusqu’à la  Station Maihama.

Attention, vous devrez prendre un métro Disney et celui –ci est payant (prendre un aller-retour) sinon vous devrez marcher une 15aine de minutes.

1 jour pour Ueno/Fin de journée à Asakusa/ Tokyo Skytree/ Soirée à Akihabara

Zoo & Parc de Ueno

Nous avons hésité (car on a déjà vu plein de magnifiques zoos de dernière génération où les animaux ont beaucoup d’espace)  mais avec un enfant on n’a pas pu résister (entrée pas très chère en plus). Bilan mitigé, on a passé un bon moment mais vraiment un zoo à l’ancienne. Très petites cages, ours polaires exposés à la chaleur bref je vous laisse faire votre choix… si vous êtes sensibles à ces choses-là et à la cause animale, passez votre chemin et faires une balade dans le parc, nombreux musées et temples.

Asakusa & Tokyo Sky Tree

Prenez la ligne de métro Ginza et descendez à Asakusa Station. Profitez du temple Sensoji, de toute beauté, et de ses environs.

‘Tip’: en arrivant, montez au 8ème étage du ‘Tourism Information Center’ de Asakusa, c’est gratuit et vous aurez une super vue du temple et de son allée de commerces, magique.

Ensuite, vous allez vous rendre au pied de la Tokyo Skytree et profiter de son centre commercial environnant. Si l’envie vous en prend, vous pourrez monter à ses observatoires pour y admirer Tokyo avec un autre angle.

Visitez Akihabara, le quartier Geek par excellence

Là, vous pourrez vous faire plaisir en flânant dans le Yodobashi Camera ou encore le donkihote en expérimentant un Maid Café en allant dans les Game Center ou tout simplement en vous perdant dans les rues du quartier.

1 jour à Ikebukuro/Shinjuku

Balade dans le quartier de Ikebukuro, avec ses boutiques et aussi ses nombreux Neko Cafés.

‘Tip’: montez au dernier étage du ‘Tokyo Metropolitan Government Office’ (Tokyo Tocho – Nishi-Shinjuku skyscraper district-Shinjuku station) pour avoir une vue panoramique sur la ville (gratuit).

2 jours à Kyoto

Nous nous sommes rendus à Kyoto via le fameux train Shinkansen,  le plus rapide du monde.

C’est l’étape que nous avons préférée au Japon. En effet, c’est une ville beaucoup plus paisible, verte ou l’on retrouve le calme et un Japon plus traditionnel et moins déjanté.

Nous étions dans un charmant appart – hôtel ‘Le Yutaka’  (les chambres à Kyoto sont beaucoup plus grandes qu’à Tokyo, pas difficile vous allez me dire;), la formule appart – hôtel  est idéale aussi en milieu de séjour pour faire quelques lessives et retrouver un peu d’espace;)

A faire absolument :

Louer un vélo !

Promenez-vous en vélo pour visiter le coin d’Arashiyama (un loueur à la sortie de la station)! Le top pour découvrir cette partie de la ville et faire de magnifiques ballades le long de la rivière (s’arrêter le long de la rivière pour un déjeuner authentique et inoubliable sur pilotis). Attention bien les garer (il existe quelques parkings payants) car il est interdit de garer son vélo dans la rue.

Dans ce coin, vous pouvez visiter la magnifique et fameuse forêt de bambous, la ville est très agréable avec de beaux temples.

Pour ceux qui sont motivés, vous pourrez aller voir les singes. Mais attention, c’est un véritable trek de plus d’une demi-heure dans la montagne qui vous attend pour y accéder. Vous y verrez plein de singes en effet mais personnellement, je n’ai pas aimé car tout le monde s’affaire autour d’eux (sont agressifs en plus)  mais par contre j’y ai adoré la vue à 180 degrés sur Kyoto qui y est magnifique !

A faire aussi :

Nous avons également été voir les célèbres temples avec les colonnes rouges Fushimi-Ku. On ne dirait pas sur notre photo mais c’est rempli de monde;). Il faut le savoir c’est très très touristique, ça n’en reste pas moins mythique.  

Le quartier de Gion et ses restos sur pilotis à l’ambiance magique en fin de journée et avec aux alentours de très jolies ruelles typiques.

Le Nijo Castle pour une petite promenade, le Yasaka Shrine un joli temple décoré par des centaines de lanternes.

Par manque de temps (aussi notre fils avait fait le plein de temples japonais ;), nous avons manqué le Kinkaku-ji ou temple doré et sûrement plein d’autres choses (il faut faire des choix dans la vie !

En espérant vous avoir aidé dans la planification compliquée de ce voyage néanmoins inoubliable !